index

L’AGENDA de SDN-TREGOR

Jeudi 22 Juin – 18H30 : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE – Espace Ste-Anne

NUCLÉAIRE, LE DÉSARMEMENT, C’EST MAINTENANT !

Image | Publié le par | 1 commentaire

Ma bobine dit STOP aux Armes Nucléaires !

Après l’opération photos contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, participez à une nouvelle « pétition-photo » dès aujourd’hui pour soutenir le combat pour l’abolition des armes nucléaires.

Pour cela, suivez le mode d’emploi ci-après :

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Tagué ,

Festival des Luttes 21-22-23- Juillet à PLougonver

L’an dernier, SDN-TREGOR avait tenu un stand au Festival des Luttes de Plougonver et participé à l’animation d’un débat. Cela pourrait se renouveler cette année. De son côté, Irène GUNEPIN du Collectif BURE-STOP contre l’enfouissement des déchets radioactifs est également susceptible d’y faire une intervention.

Publié dans Uncategorized | Tagué ,

Ancienne mine d’uranium. C’est quoi, ce forage ? © Le Télégramme

Les bénévoles de SDN Trégor et Odile Guérin devant le forage découvert en 2016, à proximité de la prairie de Traou ar Ru, contaminée au radium et l’arsenic – © Le Télégramme

Le forage découvert début 2016 serait-il lié à la contamination d’une partie de la prairie de Traou ar Ru ? Cette question est loin d’être anecdotique. En toile de fond, elle interroge sur le lien ou non de l’ancienne mine d’uranium, exploitée de 1957 à 1961 sur ce site, avec la pollution relevée par l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) en septembre 2015, dans la campagne de Buhulien. Hier après-midi, des bénévoles de Sortir du Nucléaire (SDN) – Trégor, accompagnés d’Odile Guérin, géologue et conseillère municipale de Trébeurden, sont allés sur le terrain pour tenter de comprendre la géologie de ce site particulier, contaminé à l’arsenic et au radium par un écoulement d’eau. Le forage situé près du chemin de randonnée est-il un trou d’exploration du site ? Il n’y aurait pas de traces administratives de ce forage, d’après Jean Jacques Lohéac, de SDN Trégor. « Notre objectif, c’est de voir si on peut trouver assez d’informations pour alimenter notre demande d’un travail sérieux sur cette eau », conclut-il. 

© Le Télégramme

Publié dans Uncategorized | Tagué ,

Si vous passez par St-Malo… EXPO Fukushi-Manche

Du jeudi 22 juin au vendredi 21 juillet 2017

FUKUSHI-MANCHE, fiction ou prochaine réalité ?

Expo au Bosco à Saint-Malo

Lieu : brasserie BOSCO 2 place de la Grande Hermine

Horaire : du mercredi au dimanche, de 16H00 à 22H00

Avec la participation de SDN – ST MALO

Que ne tire-t-on pas les conséquences de la catastrophe de Fukushima?
En France aussi un accident est possible.
Que se passerait-il réellement en cas d’explosion?
Comment réagiraient les populations?
Et les autorités?
Souvenons-nous des déclarations rassurantes concernant les rejets de Tchernobyl qui se seraient arrêtés à nos frontières!

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Tagué , ,

Législatives SDN-TREGOR dans Ouest-France

Dans Ouest-France de ce mardi 6 juin 2017, une très bonne présentation des réponses des candidats au questionnaire de SDN-TREGOR :

Publié dans Uncategorized | Tagué ,

Législatives : Les candidats répondent à SDN-TREGOR

La question du nucléaire constitue bien un sujet majeur pour les élections législatives. Les candidats en ont d’ailleurs conscience puisqu’ils sont 11 sur 14 à avoir répondu au questionnaire de Sortir du Nucléaire Trégor. Ils devaient répondre par OUI, NON ou NSPP (Ne Se Prononce Pas) aux quatre questions suivantes :

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Tagué ,

Nucléaire. SDN-Trégor interpelle les candidats © Le Télégramme

Sortir du nucléaire (SDN) Trégor a décidé d’adresser un questionnaire aux candidats aux élections législatives, dans la 5e circonscription des Côtes-d’Armor, qui porte à la fois sur le nucléaire civil et sur le nucléaire militaire.
« La question du nucléaire est plus que jamais d’actualité. Qu’il s’agisse du nucléaire civil ou du nucléaire militaire », estime SDN. « Concernant le nucléaire civil, lors de la Présidentielle, plusieurs candidats ont su affirmer leur volonté d’abandonner cette énergie en raison des risques majeurs qu’elle fait courir à la planète et en raison de son coût de plus en plus élevé. Concernant le nucléaire militaire, l’Onu vient de lancer une Conférence internationale en vue de l’interdiction et de l’élimination des armes nucléaires. La France s’est hélas opposée à ce projet… ».

Quatre questions

Chaque candidat est invité à répondre aux quatre questions posées par SDN : La France doit-elle sortir du nucléaire ? La France doit-elle abandonner la construction de l’EPR de Flamanville dont la cuve est défectueuse ? ; La France doit-elle renoncer à l’enfouissement des déchets nucléaires ? ; La France doit-elle abandonner l’arme atomique et soutenir la Conférence Internationale de l’Onu pour l’abolition des armes nucléaires ?

SDN indique que les réponses seront rendues publiques avant le premier tour de scrutin. « Les électeurs pourront ainsi voter en connaissance de cause et choisir entre les candidats qui, après Tchernobyl et Fukushima, croient toujours au mythe d’un nucléaire sûr et bon marché, et ceux qui auront la lucidité et le courage d’engager la France vers la sortie du nucléaire », conclut l’association anti-nucléaire.
© Le Télégramme
Publié dans Uncategorized | Tagué , , , ,