Voiture électrique ?… Aller jusqu’au bout de la démarche…

La récente installation par la Communauté d’Agglomération de Lannion de bornes de rechargement pour voitures électriques a suscité le communiqué de presse ci-dessous de la part de SDN-TREGOR :

VOITURE ELECTRIQUE ?… ALLER JUSQU’AU BOUT DE LA DEMARCHE…

Dans le dernier n° du Magazine « Mon Agglo » de LTA, un article est consacré à la voiture électrique. On y apprend que la Communauté d’Agglomération vient d’installer des bornes  pour permettre aux personnes utilisatrices d’une voiture électrique de la recharger gratuitement. Pour Sortir du Nucléaire – Trégor, cette initiative suscite quatre observations et une proposition…

Les quatre observations :
1 – Les constructeurs automobiles ont toujours tendance à laisser entendre que la voiture électrique remplacera demain notre fameuse voiture thermique. Que nous pourrons l’utiliser exactement de la même façon et qu’elle constituera en quelques sortes LA solution à nos modes de déplacement. Or, pour différentes raisons, notamment les limites physiques imposées par la technologie des batteries disponibles aujourd’hui, ceci est inconcevable.
2 – Les observateurs rigoureux de l’Institut Négawatt, chiffres à l’appui, considèrent clairement que la transition énergétique implique une baisse de nos déplacements en voiture : si 63 % des kilomètres-voyageurs parcourus aujourd’hui se font en voiture, en 2050 cette part devrait tomber à 40%. Et toujours selon Négawatt, seulement 20 % de ces déplacements pourraient se faire en voitures électriques, sur courtes distances, en milieu urbain.
3 – Pour les militants antinucléaires, qui dit transition énergétique, dit double défi : lutter à la fois contre le réchauffement climatique et contre la menace nucléaire. Or en France, notre électricité provient à 75% du nucléaire et à 15% des énergies renouvelables. A ce jour, la voiture électrique ne peut donc être considérée « voiture propre » qu’à 15%…
4 – Si l’on décide d’augmenter notre parc de voitures électriques, alors il nous faut dans le même temps, fortement augmenter notre parc d’énergies renouvelables. Sans quoi on ne s’attaquerait qu’à l’un des aspects de ce double défi énergétique et on accroîtrait la menace nucléaire.

La proposition :
Dans le cadre de son engagement dans la transition énergétique, LTA doit aller jusqu’au bout de sa démarche concernant les déplacements automobiles : Des voitures électriques, pourquoi pas ?… Des voitures nucléaires ? Non merci…
Pour cela, Sortir du Nucléaire fait une proposition : que l’alimentation des fameuses bornes de recharge des voitures électriques soit assurée par ENERCOOP qui est le seul fournisseur d’électricité qui peut garantir un courant 100% d’origine renouvelable. En souscrivant un tel contrat avec ENERCOOP, LTA ferait d’une pierre deux coups. Non seulement elle ferait des voitures électriques des voitures vraiment « propres », mais elle apporterait son soutien concret à un acteur du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire !… Quoi de mieux pour les générations futures ?…

SORTIR DU NUCLEAIRE – TREGOR

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.