Nos villes ne sont pas des cibles !

SDN-TREGOR a décidé de faire en sorte que la question du nucléaire soit bien présente durant la campagne des Municipales en demandant aux différents candidats de s’engager à adhérer au Réseau International des Maires  pour la Paix qui est présidé par le Maire d’Hiroshima et dont l’un des objectifs est l’abolition des armes nucléaires. Vous souhaitez interpeller les candidats de votre Commune ? Utilisez le communiqué de presse ci-dessous ainsi que la  lettre-type en cliquant ICI. Et tenez-nous au courant !…

Le Trégor 27-02-14

Le Trégor 27-02-14

En août 1945, Hiroshima puis Nagasaki étaient les premières victimes du nucléaire militaire. Depuis cette tragédie, les maires d’Hiroshima et Nagasaki ne cessent de plaider pour l’abolition des armes nucléaires. En 1982 ils ont créé le réseau international « Maires pour la Paix ». Les maires signataires affirment ainsi : « Nos villes ne sont pas des cibles ».

Pour la Bretagne, qui abrite une base de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins, cette préoccupation revêt une dimension particulière…

Objectifs de « Maires pour la Paix » : l’abolition des armes nucléaires et l’émergence d’une Culture de la Paix telle que définie par l’ONU et qui doit se cultiver à l’échelle locale comme internationale. Toutes les municipalités peuvent donc y prendre part. Pour les maires déjà adhérents, il est important que leur commune soit identifiée comme « Ville de Paix ».

En 2013, 5804 municipalités adhèrent à « Maires pour la Paix » dans 158 pays différents. En France, elles sont 146 et de tailles très différentes.

Sortir du Nucléaire – Trégor espère qu’au lendemain des élections municipales de 2014, les Maires pour la Paix français seront encore bien plus nombreux.

C’est pourquoi, afin que cette question cruciale ne soit pas oubliée, SDN-TREGOR a décidé d’écrire aux différents candidats aux élections municipales pour leur demander de s’engager à rejoindre le réseau international des Maires pour la Paix aujourd’hui présidé par le Maire d’Hiroshima et qui déclarait en Janvier 2014 : « Les armes d’aujourd’hui font courir à l’humanité un risque global. Une réponse globale est donc nécessaire et notre mobilisation locale indispensable. »

 SDN-TREGOR tient à la disposition des Trégorrois le modèle de lettre qui leur permettra d’interpeller les candidats de leur propre commune : 02-96-44-98-36 sdn-tregor@laposte.net

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.