De « Atomkraft ? Nein Danke » à « Nukleel ? Nann Trugarez »…

Josef PESCH est bien un antinucléaire allemand. Mais il a choisi notre autocollant en breton pour affirmer ses convictions en Allemagne comme en témoigne le courrier qu’il vient de nous adresser :

J-PESCH002

.

Et Josef d’ajouter dans un courriel : « I was in Plogoff for my holidays — and in Erdeven some years before. And last Sunday at Fessenheim. » Quand on vous dit qu’il s’agit bien d’un militant antinucléaire !…

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.