Essais nucléaires : « L’expérience » de Christophe Bataille

SDN-TREGOR vient d’être sollicité par l’artiste trégorrois Joël CUDENNEC qui nous propose d’accueillir son futur spectacle solo tiré du roman « l’expérience » de Christophe Bataille.
Il s’agit d’un témoignage fiction très réaliste et fort documenté sur l’ « expérience » subie par un appelé du contingent en 1961, obligé d’être cobaye humain lors de l’essai nucléaire « Gerboise verte » à Reggane au Sahara.

expérience-garde

Joël CUDENNEC nous parle de son projet :

Lorsque vous prononcez le mot « Reggane » qui comprend qu’il s’agit d’un lieu perdu au Sahara et non du patronyme d’un président des Etats-Unis ?


La présente année 2015 est hélas celle de la commémoration des soixante-dix ans des bombardements de Hiroshima et Nagasaki.
Paru aux éditions Grasset en janvier de cette année 2015, le court roman de Christophe Bataille intitulé « L’expérience » se présente comme le témoignage d’un simple appelé du contingent obligé d’être cobaye lors du dernier essai nucléaire atmosphérique à Reggane en Algérie le 25 avril 1961.
« J’ai lancé le compte à rebours. J’ai murmuré les chiffres, en articulant comme jamais. Il me semblait créer une langue, mais c’étaient de pauvres lettres : dix, neuf, huit que je ne pouvais pas figer puis sept et six et cinq. Alors je n’ai plus rien dit, plus respiré, plus rien, j’ai laissé le temps venir. »
Dès la première lecture, j’ai su que ce texte pourrait être un spectacle solo difficile à recevoir, mais d’une force et d’une émotion telles que j’en ai immédiatement demandé les droits.
Toutes les démarches étant faites, j’en ai proposé un découpage personnel, puis une lecture à quelques amis proches. Leur première écoute m’a définitivement convaincu de le présenter.
Comédien professionnel, je suis né en Algérie en 1942 et j’aurais pu être ce « cobaye ». Les deux derniers spectacles que j’ai présentés « Voyages » et « Le vieux qui lisait des romans d’amour » sont des soli dont j’ai également effectué le découpage.
J’ai demandé à Dominique Diéterlé, avec laquelle j’ai un long parcours théâtral, de me diriger dans cette dernière aventure. Camille Haettiger, fidèle accompagnatrice de mes spectacles, choisira la bande son, laquelle comprendra entre autres des extraits de « Beirut » de Ibrahim Maalouf. Je remercie Laurence Mermet pour la rédaction du présent dossier.

« L’état se tait, mais il parlera. Je vous le garantis. »
« On dit enfin que la mission a existé, que des cobayes humains ont été jetés dans la cage de feu, dans la belle geôle du Sahara. On dit aussi que cette geôle, nous l’avons perdue très vite. Nous, la France. Fallait-il se dépêcher de salir ce pays que nous devions rendre à ses habitants? Ou étions-nous tentés par la mort ? » Christophe Bataille

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.