Nucléaire. SDN-Trégor interpelle les candidats © Le Télégramme

Sortir du nucléaire (SDN) Trégor a décidé d’adresser un questionnaire aux candidats aux élections législatives, dans la 5e circonscription des Côtes-d’Armor, qui porte à la fois sur le nucléaire civil et sur le nucléaire militaire.
« La question du nucléaire est plus que jamais d’actualité. Qu’il s’agisse du nucléaire civil ou du nucléaire militaire », estime SDN. « Concernant le nucléaire civil, lors de la Présidentielle, plusieurs candidats ont su affirmer leur volonté d’abandonner cette énergie en raison des risques majeurs qu’elle fait courir à la planète et en raison de son coût de plus en plus élevé. Concernant le nucléaire militaire, l’Onu vient de lancer une Conférence internationale en vue de l’interdiction et de l’élimination des armes nucléaires. La France s’est hélas opposée à ce projet… ».

Quatre questions

Chaque candidat est invité à répondre aux quatre questions posées par SDN : La France doit-elle sortir du nucléaire ? La France doit-elle abandonner la construction de l’EPR de Flamanville dont la cuve est défectueuse ? ; La France doit-elle renoncer à l’enfouissement des déchets nucléaires ? ; La France doit-elle abandonner l’arme atomique et soutenir la Conférence Internationale de l’Onu pour l’abolition des armes nucléaires ?

SDN indique que les réponses seront rendues publiques avant le premier tour de scrutin. « Les électeurs pourront ainsi voter en connaissance de cause et choisir entre les candidats qui, après Tchernobyl et Fukushima, croient toujours au mythe d’un nucléaire sûr et bon marché, et ceux qui auront la lucidité et le courage d’engager la France vers la sortie du nucléaire », conclut l’association anti-nucléaire.
© Le Télégramme
Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.