Sortir du Nucléaire-Trégor mobilise pour Saint-Lô


Laurent Lintanf, président de Sortir du Nucléaire Trégor, et Isabelle Diverchy, membre de l’association, invitent les Trégorrois à venir nombreux au rassemblement de Saint-Lô.

C’est au mois d’octobre que le gouvernement doit décider si la cuve de l’EPR de Flamanville peut être installée sur cette centrale nucléaire qui est toujours en construction. « Mais cette cuve, élément majeur de la sécurité de la centrale, est défectueuse », explique Laurent Lintanf, président, de Sortir du Nucléaire-Trégor.

Pour lui la décision que devra prendre le gouvernement est d’une importance extrême « et les Trégorrois sont directement concernés, car les graves conséquences d’un accident à Flamanville toucheraient également la Bretagne ».

Pour le dire haut et fort, Sortir du Nécléaire Trégor a donc décidé d’organiser, le samedi 30 septembre, un déplacement en car « pour participer à un rassemblement à Saint-Lô, dans la Manche, pour dire stop à ce projet. Et demander au gouvernement, qui subit des pressions considérables, de refuser une dérogation pour l’installation de cette cuve particulièrement dangereuse ».

S’inscrire sur : sdn-tregor@laposte.net ou 06 86 22 58 88.

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.