Ouest-France MORLAIX du 24/12/17

Laurent & Eliane après leur rencontre avec les Parlementaires morlaisiens

L’association Sortir du nucléaire Trégor (Lannion) vient de terminer son tour des parlementaires, entre Guingamp, Lannion et Morlaix. Interpellés, comme leurs voisins, sur trois points – la cuve défectueuse de l’EPR de Flamanville, l’interdiction des armes nucléaires et les anciennes mines d’uranium du Trégor -, ces élus du pays de Morlaix « semblent aller globalement dans notre sens », se réjouit Laurent Lintanf, président.

Sandrine Le Feur, députée En Marche, « nous a assuré qu’en cas de vote, elle s’exprimerait contre la demande de dérogation dEDF pour la mise en route de la cuve défectueuse de lEPR ». Jean-Luc Fichet, sénateur PS, « se dit favorable à ce que la France signe le tout nouveau Traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU ».

Enfin, sur les anciennes mines d’uranium du Trégor, « tous deux nous soutiennent dans notre demande, à savoir que le gouvernement mette en place un plan et un calendrier pour la dépollution. »

L’association est à la recherche de renseignements concernant d’éventuelles mines d’uranium dans le Trégor finistérien.

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.