Nicolas HULOT et la « Folie » Nucléaire…

Communiqué de SDN-TREGOR suite à la démission de Nicolas HULOT du gouvernement :

N.Hulot, particulièrement mal à l’aise le 7 novembre 2017. Photo LCI

HULOT ET LA « FOLIE NUCLEAIRE »

Sortir du Nucléaire Trégor ne peut que se féliciter des propos de Nicolas Hulot concernant le nucléaire, lors de l’annonce de sa démission du gouvernement. Des propos qui rejoignent pleinement ceux de SDN-TREGOR qui, depuis 10 ans maintenant, ne cesse d’alerter sur ce que les militants antinucléaires eux-mêmes appellent la « Folie nucléaire »…

En effet, l’ancien ministre de la Transition Écologique, utilisant lui aussi le terme de « folie », n’y est pas allé par quatre chemins quand il a dénoncé « le nucléaire, cette folie inutile, économiquement et techniquement, dans laquelle on s’entête ».

Retrouvant sa liberté de parole, Nicolas Hulot a ainsi dit tout ce qu’il pense de cette énergie éminemment dangereuse et de plus en plus coûteuse, pour laquelle le gouvernement poursuit sa fuite en avant. Et chacun se souviendra de ce Nicolas Hulot particulièrement mal à l’aise, quand il sera contraint d’annoncer le 7 novembre dernier, que le gouvernement renonçait à baisser d’ici 2025 la part du nucléaire dans notre mix énergétique…

Et dans le même temps, nous apprenions que l’EPR de Flamanville nous coûterait, non pas 3 milliards d’euros, comme prévu initialement, mais 11 milliards !

11 milliards d’euros, qui n’iront ni aux économies d’énergie, ni aux énergies renouvelables…

Mais SDN-TREGOR, qui organisait tout récemment un rassemblement à Lannion contre le nucléaire militaire, tient à profiter de cette occasion pour faire savoir que si Nicolas Hulot n’a pas hésité à déplorer l’entêtement du gouvernement dans le nucléaire civil, il déplore également le refus de ce même gouvernement de signer le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) adopté l’an dernier par l’ONU.

En effet, il faut le savoir, Nicolas Hulot est membre du Comité de parrainage de l’association Initiatives pour le Désarmement Nucléaire présidée par l’ancien Ministre de la Défense Paul Quilès.

Et que demande clairement cet organisme ?… Que la France renonce à une autre « folie », celle de l’arme nucléaire, et signe enfin elle aussi le fameux TIAN : Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires !

Un autre sujet d’importance, sur lequel Nicolas Hulot semblait vraiment bien seul au sein du gouvernement…

 

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.