Mines d’Uranium du Trégor et SCOT

Communiqué de SDN-TREGOR du 15/10/19 :

Le nouveau Schéma de COhérence Territoriale du Trégor (SCOT) aborde la question des risques engendrés par les anciennes mines d’uranium. Un dossier que connaît très bien Sortir du Nucléaire Trégor qui, la première, a tiré la sonnette d’alarme en terme de risques pour la santé publique.

Photo Le Télégramme

Le SCOT rappelle que 13 communes du territoire ont fait l’objet de prospection d’uranium et évoque plus particulièrement les sites de Buhulien, Pluzunet et VieuxMarché.


Après avoir travaillé sur ce dossier avec l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), SDN–Trégor a décidé de participer à l’enquête publique qui a actuellement lieu sur le nouveau projet de SCOT pour rappeler que la situation est loin d’être réglée.
En 2016 en effet, l’IRSN a réalisé un rapport sur ces différents sites et a émis plusieurs recommandations pour faire en sorte que ces sites ne soient plus sources de pollutions radioactives pour les populations. Force est de constater que bon nombre de ces recommandations n’ont toujours pas été suivies d’effet : étude fine du temps d’exposition des populations aux sites pollués, retrait des stériles et matériaux radioactifs, informations des propriétaires des sites concernés, étude hydraulique de certains écoulements polluants, signalétique des risques, préservation systématique de la mémoire des sites pour éviter toutes contaminations dans le futur…
Si nous sommes dans cette situation aujourd’hui, c’est avant tout parce que Areva, rebaptisée Orano aujourd’hui, a laissé pourrir la situation. Après la prospection de l’uranium à partir des années 50, les sites sont restés en l’état, accessibles au grand public, sans même la moindre signalétique pour avertir la population des dangers potentiels.
Pour mieux comprendre ce scandale de santé publique, SDN–Trégor invite d’ailleurs à regarder le documentaire « Bretagne Radieuse » qui traite précisément de ce sujet et qui sera diffusé sur France 3 lundi 21 octobre à 23H00.
Et pendant ce temps, nous apprenons que, bien que toujours incapable de régler correctement ces pollutions engendrées par l’industrie nucléaire, le gouvernement a décidé de poursuivre la fuite en avant en matière de risques nucléaires puisqu’il vient tout juste de donner son feu vert à la construction de 6 nouveaux EPR…

Sortir du Nucléaire Trégor sdn-tregor@laposte.net

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.