LE PROCÈS DU NUCLÉAIRE

Le 21 février 2020 des militant·es de Greenpeace commençaient le démontage de la centrale nucléaire du Tricastin. L’objectif de l’action était d’alerter sur le vieillissement de cette centrale et exiger sa fermeture au plus tôt.

Mardi 17 novembre, 34 activistes vont être jugé·es au tribunal de grande instance de Valence. Ces femmes et ces hommes ont pourtant agi au nom de l’intérêt général, pour dénoncer des risques réels.

Ces 34 activistes ne sont pas seul·es à dénoncer le risque nucléaire : des milliers de personnes, qu’elles soient militantes ou simples citoyen·nes disent non au nucléaire. En amont du procès, nous ferons entendre les voix de ces personnes qui ont toute une raison légitime de s’opposer au nucléaire.

Pour soutenir celles et ceux qui lancent l’alerte et dire non à la fausse solution nucléaire, nous vous proposons d’ores et déjà d’agir :

Rendez-vous très prochainement à cette même adresse proces-nucleaire.greenpeace.fr pour davantage d’informations. Vous y trouverez des témoignages, vidéos, documentaires et ressources sur le nucléaire et le procès de Valence. D’ici là, prenez soin de vous !

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.