Les Parlementaires du Trégor & la Bombe Nucléaire

Le 22 janvier 2021 aura été une date historique au niveau mondial : le TIAN ; Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires, est entré en vigueur. La bombe atomique est enfin illégale !… Mais la France refuse toujours de signer ce traité. Alors SDN Trégor a interpellé les parlementaires du Trégor pour connaître leur position.

  • Les députés LREM Bothorel et Kerlogot ont répondu soutenir la position du gouvernement et donc ne pas souhaiter que la France signe ce nouveau traité de l’ONU.
  • La députée LREM Le Feur a déclaré ne pas prendre position tant qu’elle n’aura pas eu un véritable débat contradictoire sur la question. En revanche, elle s’est engagée à ce que la Commission de la Défense de l’Assemblée Nationale accepte enfin de recevoir ICAN-France (*) principale cheville ouvrière du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires et Prix Nobel de la Paix 2017.
  • Le sénateur PCF Lahellec souhaite lui que la France signe le TIAN de même que sa collègue sénatrice PS Le Houérou pour qui « l’ONU doit donner des signes de Paix et les États-membres lui donner les moyens de porter la politique de défense qu’elle s’est engagée à mettre en œuvre. » 
  • Seul le sénateur PS Fichet n’a pas répondu à nos questions.

A ce jour donc, deux parlementaires trégorrois se sont clairement engagés pour la signature du TIAN par la France. SDN-Trégor ne peut que saluer leur engagement et ne désespère pas de voir certaines positions évoluer. Encore faut-il que la loi de l’omerta sur la bombe atomique prenne fin en France et laisse la place à un vrai débat démocratique…

Mais sans doute les choses évolueront-elles aussi sous la pression de l’opinion publique. Le dernier sondage IFOP sur ce sujet indiquait que 67 % des français souhaitaient que la France signe le Traité pour l’Interdiction des Armes Nucléaires.

De la même façon, de nombreuses municipalités, dont Paris, Lyon, Grenoble, mais aussi… Lannion…, se sont déjà clairement positionnées pour que la France respecte enfin le nouveau Droit International en signant le TIAN.

Alors, avant que le pire ne se produise, la France saura-t-elle rejoindre le « bon côté de l’Histoire » en signant ce traité comme l’en implorent d’anciens ministres de la Défense, d’anciens militaires, mais aussi le pape François ainsi que la Croix Rouge Internationale ?…

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.