Nucléaire Civil & Militaire et Parlementaires du Trégor

NUCLÉAIRE CIVIL & MILITAIRE :                                                                    LA POSITION DES PARLEMENTAIRES DU TREGORLe 8 Décembre 2020, le Président Macron annonçait qu’il envisage la création de 6 nouveaux EPR et la construction d’un nouveau porte-avions nucléaire.

Le 22 Janvier 2021, le tout nouveau traité de l’ONU : le TIAN, Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires, entrait en vigueur. Mais le Président Macron refuse de le signer au nom de la France.

Sortir du Nucléaire Trégor a alors entrepris d’interpeller l’ensemble des Parlementaires trégorrois pour les amener à se positionner sur ces graves dossiers.

  • Les Député.es Bothorel LREM, Kerlogot LREM, Le Feur LREM

  • Les Sénateurs Lahellec PCF, Fichet PS et la Sénatrice Le Houérou PS

Trois questions leur ont été posées :

  1. Etes-vous favorable aux 6 nouveaux EPR annoncés par le Président ?

  2. Etes-vous favorable au nouveau porte-avions nucléaire annoncé par le Président ?

  3. Etes-vous favorable à ce que la France signe le fameux TIAN ?

Voici ci-dessous la synthèse des réponses reçues.

1 – Etes-vous favorable aux 6 nouveaux EPR annoncés ?

Le député Bothorel s’est déclaré favorable à ces 6 nouveaux EPR.

Le député Kerlogot s’est demandé s’il ne fallait pas « plaider (…) pour un mix énergétique qui permette de réduire toujours plus la part du nucléaire (…) » Il s’est également interrogé sur les possibilités que pourrait offrir la recherche dans le domaine du nucléaire comme par exemple les petits réacteurs : « SMR : Small Modulor Reactor ». Il s’est cependant opposé au projet des 6 nouveaux EPR.

La députée Le Feur s’est clairement déclarée hostile au nucléaire civil et s’est donc clairement positionnée contre les 6 nouveaux EPR.

Elle en a profité pour exprimer ses inquiétudes quant aux risques de pollution radioactive que pourrait engendrer le démantèlement de la centrale de Brennilis notamment pour la partie démolition de l’enceinte en béton… Elle a accepté un échange sur cette question précise avec des militants antinucléaires bien au fait de ce dossier en présence de SDN-Trégor.

Le sénateur Lahellec s’est prononcé contre les 6 nouveaux EPR.

Le sénateur Fichet n’a pas répondu.

La sénatrice Le Houérou a indiqué : « Je partage le constat du fiasco (de l’EPR de Flamanville) et ne serai pas favorable à la création de 6 nouveaux EPR. » 

2 – Etes-vous favorable A UN NOUVEAU PORTE-AVIONS NUCLÉAIRE ?

Le député Bothorel s’est déclaré favorable à ce nouveau porte-avions nucléaire.

Le député Kerlogot a indiqué : « (…) qu’il s’agisse d’un porte-avion – nucléaire ou non – ou de tout autre forme d’armement, je pense que notre pays doit préférer à l’indépendance Française des investissements et des choix d’armements qui soient portés collectivement via l’Europe. » Sur le principe il n’est donc pas défavorable à un nouveau porte-avions nucléaire.

La députée Le Feur n’a pas souhaité se prononcer sur cette question précise faute de maîtrise du dossier du nucléaire militaire pour lequel elle souhaite un véritable débat contradictoire ; cf. Ci-dessous sa réponse sur le soutien ou non au TIAN : Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires.

Le sénateur Lahellec s’est clairement prononcé contre ce projet de nouveau porte-avions nucléaire.

Le sénateur Fichet n’a pas répondu.

La sénatrice Le Houérou a répondu : «Comme vous le présentez dans votre question, l’urgence est à la résorption de la crise sanitaire, sociale aggravée par la situation sanitaire et à un engagement déterminé vers une transition énergétique. Cette construction ne me paraît pas prioritaire ou plutôt inopportune dans le contexte que vous indiquez à la question 3 » La question 3 étant celle qui porte sur le soutien ou non au TIAN : Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires. 

3 – Etes-vous favorable à ce que la France signe le fameux TIAN ?

Le député Bothorel considère que « (…) l’arme nucléaire ne répond qu’à une doctrine strictement défensive (…). Il souhaite que « Le gouvernement français encourage les Européens à se saisir de l’enjeu, à définir leurs intérêts de sécurité et à promouvoir ensemble un agenda international pour la maîtrise des armements, face aux États-Unis, la Russie et la Chine. » Il soutient de ce fait la position du gouvernement qui s’oppose au TIAN : Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires. Il n’est donc pas favorable à ce que la France signe le TIAN.

Le député Kerlogot partage globalement l’analyse du député Bothorel.  : « Si mes convictions personnelles me conduisent à défendre l’idée d’une interdiction de l’usage des armes nucléaires, il n’en demeure pas moins que je reconnais que l’arme nucléaire est pensée en France comme arme de défense (…). Lui non plus n’est donc pas favorable à ce que la France signe le TIAN.

Le sénateur Lahellec a indiqué de son côté : « Je (soutiens) depuis quelques temps déjà le traité de non prolifération des armes nucléaires. Je ne suis pas favorable au développement du nucléaire (…) » Il s’est clairement déclaré favorable à ce que la France signe le TIAN.

Le sénateur Fichet n’a pas répondu.

La sénatrice Le Houérou a déclaré «Je suis favorable à la signature de ce traité. L’ONU doit donner des signes de paix et les états membres lui donner les moyens de porter la politique de défense qu’elle s’est engagée à mettre en œuvre. » Elle est donc favorable à ce que la France signe le TIAN. 

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.